Histoire de la tribu des Ghomara - 12 - Les Gumara dans l'île de Majorque aux Baléares

Les Gumara dans l’île de Majorque aux Baléares

 
Introduction :

La présence humaine dans les îles Baléares remonte à la préhistoire, plus précisément depuis 6 000 à 4 000 ans avant Jésus-Christ : 

* Les Carthaginois
,
* Les Romains (123 avant JC
),
* Les Vandales (l'an 425
),
* et Byzance (l'an 534
).

La domination de Byzance sera de courte durée, car l’an 707 voit le premier débarquement des Musulmans. Après 2 siècles, c'est à dire en l'an 903, les îles Baléares sont intégrées à la dynastie des Omeyyades
.

Les géographes et les historiens arabes les nommaient les îles de Sharq Al-Andalus. Les premiers nous décrivent les contrées paradisiaques et les seconds nous racontent leur histoire, indispensable pour comprendre l'état dans lequel elles se trouvaient à l'arrivée des Catalans

Grâce aux historiens, archéologues et linguistes d'aujourd'hui, Majorquins et continentaux, nous avons une meilleure connaissance de l'origine des populations, de l'organisation sociale,... Le voile se lève peu à peu sur le passé musulman des îles de Sharq Al-Andalus, nous annoncent Agnès et Robert Vinas dans leur livre "La conquête de Majorque". 

Les îles Baléares sont composées de :

* Majorque (Mallorca) : 

La plage de Palma à Majorque (îles baléares)Madinat Mallorca, l'actuelle Palma de Majorque, fut occupée par les Carthaginois, les Romains, les Vandales, les Musulmans et les Chrétiens.

Dans la période musulmane, cette île fut gouvernée par les Omeyyades, les Amirides, le Royaume de Saragosse, les Almoravides et les Almohades.

Le Géographe Ibn Al-Hawqal du 10ème siècle, dans son livre Kitab Surat Al-Ard : " Cette île, éloignée de la côte, fait face à la France. Elle est très florissante et abonde en arbres fruitiers; on y trouve du bétail à bas prix, à cause du grand nombre de pâturages. Il y a un élevage étendu de bestiaux : les épidémies sont inexistantes et la mortalité par maladie extrêmement rare. Il n'y a ni danger d'infection, ni bêtes sauvages, terreurs des troupeaux..."

Le Grand Poète Andalous du 11ème siècle, Ibn Al-Labbana Al-Andalusi, en parlant de l'île de Majorque,  a dit : 

C'est un pays auquel la colombe a prêté son collier,
Et que le Paon a revêtu de sa robe de plumes,
On dirait que les cours d'eau y sont vin,
et que les patios des maisons sont des coupes.


Le Géographe Al-Zuhri du 12ème siècle, dans son livre Kitab Al-Dja'râfiyya : " On trouve en son centre une montagne d'où descend un fleuve qui partage l'île et irrigue l'ensemble de ses terres. L'excédent de ses eaux traverse Médina Mallorca. Dans cette cité, il y a de merveilleuses constructions dont un grand fort visible à une distance de deux jours en mer. Il y a dans l'île une grande et haute forteresse qui est bâtie dans un lieu désertique. Ses fortifiations sont réputées et elle est connue sous le nom de Khisn Alarûn... Dans cette île il y a beaucoup de céréales et de fruits... Ces habitants sèment le coton et le lin. Ils importent la soie d'Al-Andalus... C'est une île où l'air et l'eau sont agréables. Ces habitants sont corrects et consciencieux. Parmi eux, il en est de doux et de braves. Ils sont hommes de bonne conduite et beaux ".

Le Géographe Ash-Shaqundi du 13ème siècle, dans son livre Risâla fi fadl Al-Andalus : " L'île de Majorque est l'une des terres de Dieu les plus peuplées et les plus fécondes en semailles, provisions et cheptel... Sa prospérité, son indépendance, la densité de sa population, la surface de ses terres cultivables l'enrichissent. Elle possède en outre bien d'autres avantages..."

Le Géographe Al-Maqqari du 16ème siècle, dans son livre Nafh-t-Tib : " L'île de Majorque peut être traversée en une journée. Sa capitale est une belle cité et elle possède une séquia où coule l'eau toute l'année".
 
Selon l'historien Al-Himyari du 13ème siècle, dans son livre Kitab Ar-Rawd Al-Mi'tar : 

* L'île de Majorque fut conquise par les Musulmans, en 903.
* L'expédition Catalano-Pisane de Ramon Berenguer III, en 1114.
* Les Gouverneurs de l'Emir Almoravide Youssef Ibn Tachfin y succédèrent, entre 1114 et 1148.
* Les membres de la famille des Banu Ghaniya, de Mohammed Ibn Ali Ibn Ghaniya Al-Massoufi jusqu'à Abdallah Ibn Ishaq, gouvernèrent cette île de façon indépendante entre 1148 et 1203.
* L'arrivée des Almohades en 1203.
* L'arrivée des Chrétiens en 1212 jusqu'à la possession compléte de l'île de Majorque en 1229.

Actuellement, on y trouve la forteresse du Temple, qui représente l'un des rares exemples de l'architecture médiévale de la période Musulmane dans cette ville. On peut y visiter :

* Al-Mudaina des Gumara (Ghomara),
* Torre de Gumara,
* Bab Gumara.

* Minorque (Manorka)

Minorque (îles Baléares)Les sources arabes se référent à cette ville comme Manidat Manorka ou Madinat Al-Jazira

L'île de Minorque du XIIIe siècle, intacte grâce au protectorat instauré par le traité de Capdepera, est une réminiscence vivante de l'avancée de la civilisation musulmane vers l'ouest. Elle est le premier point de contact pacifique avec le monde chrétien et en même temps un relais privilégié entre Al-Andalus et les Pays du Maghreb.

A proximité de l'actuelle place du Born se trouvait l'Alcazar (Qasr) dominant le port et une esplanade qui tenait lieu d'oratoire à l'air libre musalla ou majlis et qui était pourvu d'un petit temple ou kubba et d'un jardin dans lequel on plaça la rawda avec les sépultures de l'ultime dynastie musulmane gouvernante.

Le Géographe Al-Zuhri du 12ème siècle, dans son livre Kitab Al-Dja'râfiyya : " L'île de Minorque est petite, mais produit beaucoup de céréales et de raisins. Il n'y a pas de meilleure viande de bovins que dans cette région... On en exporte une plante connue sous le nom de Hallalat avec laquelle on fait des opérations magiques..."  

L'île de Minorque fut occupée par les Chrétiens en 1286. A cette date l'île était gouvernée par la famille de Saïd Ibn Kakom.

Ibiza (Yabisa): 

Ibiza (îles Baléares)Occupée par les Phéniciens, les Romains et les Musulmans. 

Les sources arabes la cite comme " une petite jolie ville, qui jouit des mêmes avantages que les centres urbains", mais en aucun cas, comme Madina Yabisa (Ibiza). 

Le Géographe Al-Idrissi du 12ème siècle dans son livre Kitab Nuzhat Al-Mushtaq IV : " L'île d'Ibiza est jolie, plantée en vignobles et produisant beaucoup de raisin. On y remarque une ville petite, mais agréable et bien peuplée".

Le Géographe Al-Zuhri du 12ème siècle, dans son livre Kitab Al-Dja'râfiyya : " On en exporte le sel et le bois vers les pays du Maghreb. Les arbres fruitiers sont nombreux, les céréales rendent bien,... On en exporte encore les raisins secs, les amandes et les figues vers Majorque".

Le Géographe Al-Qazwini du 13ème siècle, dans son livre Athar Al-Bilad : " Elle est en grande partie montagneuse, avec beaucoup de pins résineux. On n'y rencontre ni bêtes féroces, grandes ou petites, ni serpents, ni scorpions, sauf des chats sauvages... C'est une île riche en fruits et en raisins : Les raisins secs y sont excellents. Beaucoup de perdrix élèvent leurs poussins dans leurs montagnes, et on y trouve aussi des jeunes faucons de qualité. Les abeilles y abondent".

La conquête chrétienne de l'île eut lieu en 1235.

* Formentera

île de Formentera dans les Baléares - Espagne.Cette île est située au sud d'Ibiza.

Le Géographe Al-Qazwini du 13ème siècle, dans son livre Athar Al-Bilad : " Son climat est agréable et sa terre généreuse. Les eaux de ses puits sont agréables à boire. On y trouve des habitations et des champs cultivés. En raison de l'excellence de son atmosphère et de sa terre, on n'y rencontre aucun insecte, car les insectes et les vers naissent de la pourriture : Il n'y a rien de pourri en elle, et on dit qu'il existe un lieu sur l'île où pousse un safran d'une excellente qualité, qu'on ne trouve nulle part ailleurs".

* Cabrera

Le port de l'île de Cabrera, les Balérares - Espagne.Elle est située au sud ouest de Majorque.





La Dynastie des Omeyyades :

Une expédition a été organisée à partir de Cordoue en Al-Andalus par Isam Al-Jawlani pour l’occupation de Majorque
. Celle-ci passe sous la Gouvernance de l’Emir Omeyyade d’Al-Andalus, en l’an 903.

Architecture Mudéjar - Mayorque by night - Les îles Baléares.Il s’en suivit une influence arabe importante et 
s’en accompagna une étape de grande prospérité qui fit de Medinat Mallorca, l’actuelle Palma, un lieu de rayonnement culturel. Les bains arabes de Palma en constitue l’un des rares vestiges.

Une civilisation brillante se développa et fit de Madinat Mallorca
, un centre culturel important dans cette région de la méditerranée. L’île connut une période de grande prospérité. Les musulmans développèrent l’agriculture irriguée, l’artisanat local, …

Le Royaume Amiride de Denia :

Lors de la chute du Califat Omeyyade d’Al-Andalus à Cordoue en 1015, Majorque passa sous la gouvernance du Royaume Amiride de Denia, la Daniyya Andalouse. Cette ville méditérranéenne était le lien de passage vers les Iles Baléares (Majorque,...), mais aussi vers la Sardaigne.
 
Port de Denia - Costa Blanca en Espagne.L'historien du 12ème siècle, Al-Idrissi, nous informe que Denia était une ville ouverte, maritime et méditerranéenne et qu'elle était défendue par un château fort... Elle est située en Espagne sur la Costa Blanca entre la ville d’Alicante et la ville de Valence
.

La population de cette ville n'était pas majoritairement Arabe, mais composée de Berbères, de Francs, de Catalans, de Génois,... Au fait, le fruit d'une société de marins et de commerçants.

Elle était aussi l'une des bases de l'armée califale dans la méditérranée. Mais ce fut avec la dissolution du Royaume de Cordoue et la naissance des Royaumes Taïfas que Denia brilla à part entière.

La Gouvernance d’Ibn Aghlab Al-Murtada :

Mais la ville de Denia, fut très vite affectée par les querelles qui opposaient les Royaumes Andalusi. En 1076, Al-Mouktadir Roi de Saragosse s’était emparé de la ville de Denia et du Royaume des Amirides

Ibn Aghlab Al-Murtada
, le gouverneur des îles, alors en fonction, accorda asile à des membres de la famille régnante de Denia et gouverna de façon indépendante.

A partir de 1093, ce gouvernant fût remplacé par un de ses affranchis, Mubachir Ibn Souleymane, qui régna sous le nom de Nasir Al-Dawla
.

En l’an 1114, les Pisans et les Catalans organisèrent une importante expédition navale contre Majorque pour la libération de prisonniers, victimes de la piraterie Baléare
.

C’est sans doute, lors de cette attaque contre Majorque que mourût, Ibn Al-Labbana Al-Andalusi de Denia, l’un des plus grands poètes d’Al-Andalus. Après avoir résidé à la cour de Séville, il s’était après la chute de la Dynastie des Abbadides, réfugié auprès de l’Emir de Majorque
.

La Dynastie des Almoravides (1115-1203) :

En l’an 1115, une flotte du Roi Almoravide, Ali Ibn Youssef Ibn Tachfine, vint prendre possession de Majorque
.

L'île fut gouvernée par plusieurs chefs d'Almoravides jusqu'en 1148, époque du déclin de leur Empire. Elle passa ensuite au Pouvoir de la famille des Banu Ghaniya jusqu'en 1203.

La Dynastie des Almohades (1203-1229):

Les Almohades
ont repris la gouvernance de Majorque en 1203. 

En l’an 1208, Abou Yahia le gouverneur Almohade de Majorque se comporta de façon quasiment indépendante de l’émirat central Almohade
.

Le Roi d’Aragon Jacques 1er et sa descendance :

Le Roi d’Aragon Jacques 1er,  se lança dans une expédition, comprenant 15 000 hommes contre Majorque. Il défit l’armée du gouverneur Almohades, Abou Yahia, à la bataille de Portopi, le 13 septembre 1229. L’île fût soumise en quelques mois, seule une petite poche de résistance qui subsista jusqu’en 1232 dans la Sierra de Tramontana
.

Le Roi d'Aragon Jacques 1erA la mort du Roi d’Aragon Jacques 1er, son fils Jacques II assuma la gouvernance de Majorque. L’existence de ce Royaume fût de courte durée, car les souverains d’Aragon parvinrent à en reprendre la possession en 1349, à la mort de Jacques III dans une bataille contre son cousin Pierre IV d’Aragon
.


Le Palais des Rois de MallorqueIsabelle
la fille de Jacques III, s’est réfugiée dans le Château Gallargues près de Montpellier en France. Ce château lui avait été concédé par le Roi Charles VI. Elle continua à revendiquer le titre de Reine de Majorque
jusqu’à sa mort en 1404.


Majorque
a été rattachée au Royaume d’Aragon et intégrée plus tard dans le Royaume d’Espagne
.

La Cité Médiévale : 

Madinat Mallorca, l'actuelle Palma de Majorque, fut fondée une seconde fois par les Omeyyades sur les ruines romaines, en l'an 903.

Selon le livre "Itinéraire Culturel des Almoravides et des Almohades", On a recensé, à ce jour, l'existence de :

Le Palais Royal d'Almudaina de Mayorque1/ Seize mosquées, réparties dans toute la ville, à l'emplacement de la mairie, à la place de la Reine, à la place de Juan Carlos 1er, dans la rue Concepcion, à côté de l'Eglise de la Merci, sur le terrain de Santa Clara,...


2/ Quatre bains publiques, qui se trouvaient dans la rue Serra, la place de la Reine, place de Sindicato et à côté de l'Eglise de San Miguel.

3/ Alcazaba de Madinat Mallorca, se situait dans l'actuel quartier de la Cathédrale. On y trouvait à l'intérieur d'Alcazaba

* le Palais Royal
* la Grande Mosquée de Madinat Mallorca,
Alcaiceria (le marché), 
* et un grand nombre de maisons

4/ L'église de San Miguel occupe actuellement l'emplacement d'une mosquée qui fut sacralisée lors du premier séjour du Roi d'Aragon Jacques 1er

Durant la domination Musulmane, le territoire faisait partie d’Aljuz de Muntuy
, qui comprenait les territoires actuels :

* d’Algaida
,
* de Campos,
* de Llucmajor,
* et de Montuïri.

Palau d'Almudaina de Mallorca - Architecture Mudéjar.Les tribus qui y habitaient au 10ème siècle, sont les suivantes :
* les Bahila (Tribu venant de la Péninsule Arabique),
* les Gumara (Ghomara - tribu Berbère du Rif marocain), 
* et les Umaya (la Dynastie des Omeyyades venant de Damas).

La présence musulmane est attestée par certains vestiges de constructions (Velar de Sa Torre
), ainsi que dans des toponymes tels :

* qu’Alcoraia,
* Al-Mudaina (la Médina),
* et
Raf al Aixat (Aicha).

Le village de Montuïri est l’un des plus anciens de villages de Majorque, et il était déjà l’un des douze districts arabes qui constituaient la Mallorca Musulmana.

Seuls ont pu être conservés les vestiges qui se trouvaient à côté de :

* Bab Al-Kahl dans la rue San Miguel.
* Bab Gumara, la porte de la forteresse musulmane berbèro-arabe (le temple).

Bab Gumara, les deux Tours de Gumara et l'entrée d'Almudaina de Gumara. Dans la rue du Temple, subsiste des ruines de la forteresse défensive musulmane de Bab Gumara (Puerta de Gomera), la Al-Mudaina de Gumara (La médina des Ghomara). 

Cette forteresse Musulmane a été occupée, dès le Xème Siècle, par des groupes appartennant à la tribu Berbère des Gomera ou Ghumara (Ghomara). 

On peut y voir : 


* Bab Gumara (la porte de Ghomara),
* Les deux tours de Gumara (les tours de Gomara), dont la réforme a été effectuée au XIV siècle.
* et bien sûr la forteresse, c'est à dire Al-Mudaina de Gumara (la petite médina de Ghomara)

Bab Gumara, Torres Gumara y almudaina de GumaraCe
 sont les principaux cadres du patrimoine de la forteresse du temple

Celle-ci 
représente l'un des rares exemples d'architecture médiévale de la période islamique dans la ville de Majorque.

L’île de Majorque dans les Baléares reçoit chaque année environ 20 millions de visiteurs, attirés par :

Les îles Baléares* la singularité de sa beauté,
* la variété de ses paysages
* son enracinement à une tradition culturelle spécifique
* et son cosmopolitisme


qui ont renforcé le développement de son industrie touristique.

Je vous propose une visite visuelle de Majorque sur clip vidéo :

                                     Click ici : "Majorque"

                             Click ici : "Palma de Majorque"

Références : 

* Agnès et Robert Vinas : "La Conquête de Majorque".
* Pierre Guichard et Bruna Soravia : " Les Royaumes de Taïfas
 ".
* Angel Luis Encinas Moral : "Cronología Histórica de al-Andalus"
.
* Fundacion El Legado Andalusi : " Itinéraire Culturel des Almoravides et des Almohades - Maghreb et Péninsule Ibérique".
 

   Page Précédente                         Page d'accueil                    Page suivante

Si questions, commentaires,... merci de me transmettre un mail à : histoire.ghomara@gmail.com
 

=> Veux-tu aussi créer une site gratuit ? Alors clique ici ! <=