Histoire de la tribu des Ghomara - 7 - Hamim, un faux prophète chez les Ghomara


Hamim, un faux prophète chez les Ghomara


                                                                                                    

La présence des Ghomara dans le Rif a été observée à plus de 5 siècles avant J.C. et les Grecs les nommaient les « Celtes », C’est à dire une population d’origine Celtique venant de l’Europe Centrale

Durant cette période reculée, seul le Peuple Juif connaissait la lumière du Monothéisme par le biais de ses prophètes : Abraham, Isaac, Jacob,…David, Salomon, Moïse,…

Symbole de la foi PaïenneLes Berbères étaient de croyance Polythéiste et Païenne ; ils croyaient en plusieurs Dieux et les représentés par plusieurs Idoles. 

Au 7ème Siècle, les Ghomara étaient Polythéistes, comme la grande majorité des Berbères Masmouda, Senhadja, HouaraZénata,… avant l’arrivée des Musulmans dans les pays du Maghreb. 

Bien sûr, il y avait des familles de confession Juive et d’autres de confession Chrétienne parmi les tribus Berbères. Mais, la grande majorité de ces populations était Polythéiste.

La magie noire était un exercice courant dans cette spiritualité Païenne et celui qui maîtrisait cette pratique était perçu comme quelqu’un ayant un grade supérieur sur le plan religieux et par conséquence avait de la reconnaissance, du respect, de la considération et était écouté voire suivi par la société. 

La Magie symbole de Force et de Pouvoir, des Femmes, chez les Ghomara.Il se trouve que parmi les Berbères, les femmes de la tribu des Ghomara, chez les Zéroual (Zéroual est l'un des descendants de Ghomar), dans le Rif pouvaient atteindre l’excellence dans "L’art de la magie noire et de la divination" : Cette pratique était absolument Païenne, dans sa base et son savoir-faire.

« Les mœurs et les habitudes rustiques de quelques tribus des Ghomara, jointes à leur éloignement de tout lieu où le bien pouvait s’apprendre, les tenaient plongés dans une ignorance profonde et les empêchait de connaître les vrais principes de la religion », nous dit Ibn Khaldoun, dans son livre l’Histoire des Berbères.

C'est chez les Béni Zéroual, branche de la tribu des Medjekessa dans le pays des Ghomara, que naquit le faux prophète appelé « Hamim » et surnommé « Le faussaire », c'est-à-dire Al-Mouftéri par les Historiens Arabes.


Symbole d'un Faux ProphèteDe son vrai nom "Abou Mohammed, Ibn Abou Khalef Menn Allah, Ibn Harir, Ibn Amr, Ibn Rahfou, Ibn Zéroual, Ibn Medjekessa". Il s’est autoproclamé prophète en l’an 925 dans les montagnes près de Tétouan (Tittawin) au Maroc et prêcha une nouvelle religion Berbère, en s’inspirant de l’Islam :

* Il composa en langue Berbère, à l'usage des membres de sa secte, un livre sacré.
* Il modifia en grande partie les prescriptions de la Religion Musulmane : Prières, Ablutions,…


Il fut tué en l'an 927-928 dans un combat livré aux Masmouda, la Grande Fédération Berbère à laquelle est rattachée la tribu des Ghomara, sur le territoire de Tanger

Après sa mort, son fils Aissa a repris sa succession et a envoyé un ambassadeur à la cours du Calife d’Al-Andalus, Abd Al-Rahman III.

A une époque plus récente, Assem Ibn Djemil El-Izdedjoumi, individu appartenant au même peuple, se présenta comme prophète et fit des choses dont on conserve encore le souvenir, nous raconte l'historien Ibn Khaldoun.

La Tante Paternelle de Hamim, appelée « Tabait », était Magicienne et Divinatrice. 

Hamim avait une sœur appelée « Debou », elle pratiquait la Magie et la Divination et dont on sollicitait les prières en cas de guerre, de sécheresse,...

Ibn Khaldoun, raconte : " Jusqu'à ce jour, les Ghomara se sont appliqués à la Magie, et j'ai appris de quelques Cheikhs du Maghreb que ce sont surtout les jeunes femmes qui cultivent cet art. Elles ont le pouvoir, m'ont-ils dit, de s'attirer l'esprit de tel astre qui leur plaît, et l'ayant dompté, elles s'incorporent avec lui, par ce moyen, elles agissent sur les êtres et leur fantaisie - Dieu sait si cela est vrai ..."


Références : 

* Ibn Khaldoun, "L'histoire des Berbères".
* El-Bekri, "Description de l'Afrique Septentrionale".


    Page Précédente                         Page d'accueil                     Page suivante

Si questions, commentaires,... merci de me transmettre un mail à : histoire.ghomara@gmail.com

=> Veux-tu aussi créer une site gratuit ? Alors clique ici ! <=